23/05/2011

Tous cannibales, Fin mai à Berlin (après Maison Rouge à Paris)

Un thème dérangeant présenté dans une exposition qui permet toutes les questions, quelques réponses et beaucoup d'intérêt.

"Une exposition qui réveille la bête humaine qui sommeille en nous. « Nous sommes tous des cannibales. Le moyen le plus simple d'identifier autrui à soi-même, c'est encore de le manger » proclamait le célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss dans un article publié dans La Repubblica en 1993. Sur les cimaises de la Maison rouge (!) à Paris flotte un air savant de sang et d’orgie. Au travers d’une centaine d’œuvres, 49 artistes témoignent de la réalité, la radicalité et la contemporanéité du cannibalisme dans l’art. Les artistes comme séismographes de notre époque ?

 « Dans son article Nous sommes tous des cannibales, Lévi-Strauss fait le lien entre un cannibalisme rituel et respectueux par rapport à la transplantation des organes, de sang, qui est une autre forme d’incorporation de l’un et de l’autre, remarque Jeannette Zwingenberger. Il pose la question, quel est ce corps aujourd’hui ? Artificiel ? Naturel ? Il y a la hantise des clones, des corps multiples. Lorsqu’il y a des corps multiples, on peut peut-être les dévorer. Le corps comme interface avec soi-même et l’autre. »" Siegfried Forster  rFiTOUS-CANNIBALES_1914159971882450225.jpg

09:50 Écrit par anne dejaifve | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : art contemporain |  Facebook |

Commentaires

La photo c'est bien une peinture de Goya...?

Écrit par : hotel luxe | 09/01/2012

Les commentaires sont fermés.