08/06/2010

ED templeton - S.M.A.K- Gent

Encore jusqu'au 13.06.2010 Dernière semaine des expositions d'Ed Templeton & Electrified 02Ed Templeton, Faith Fear/Fear Faith, photo by Dirk Pauwels, S.M.A.K., 2010Les expositions d’Ed Templeton et Electrified 02 peuvent encore être visitées jusqu’à dimanche. Saisissez votre chance de voir pour la dernière fois les ensembles d’images d’Ed Templeton et les enregistrements des interventions live des artistes dans la ville. ............................................."L’exposition raconte l’histoire d’un skateur professionnel, d’un photographe, d’un dessinateur, d’un peintre… Une histoire qui, même si elle porte essentiellement sur sa vie et celle de son entourage, dépasse largement la dimension autobiographique et met à nu des phénomènes de société avec courage et sans porter le moindre jugement. Difficile de classifier l’œuvre d’Ed Templeton (°1972). Ayant grandi dans Orange County, une banlieue de Los Angeles, il a passé sa jeunesse dans un univers de skateboarding et de musique punk. Ayant révélé dès son plus jeune âge ses talents de skateur professionnel, il fonde à 21 ans à peine sa propre compagnie, Toy Machine Bloodsucking Skateboard Company, dont il assure tout le 'artwork'. Très jeune déjà, Templeton était passionné de dessin et de peinture, mais il doit son élan artistique à la découverte d’artistes comme Egon Schiele, Balthus et David Hockney. La photographie en revanche a toujours été une constante dans sa vie. Il s'est mis d'emblée à travailler avec une caméra analogique, ce qui lui a permis de produire lui-même ses images de manière traditionnelle. Pas plus qu’Ed Templeton ne pourrait choisir entre le skateboard et le statut d’artiste – car ces disciplines se nourrissent mutuellement – il ne pourrait se limiter à une seule discipline artistique. La photographie, la peinture et la sculpture sont complémentaires et toutes égales à ses yeux. Templeton annote souvent ses dessins, photos et tableaux d’anecdotes, d’impressions et de réflexions qui leur donnent une nouvelle profondeur et en enrichissent la lecture. Réunies pour une exposition, ses images racontent ensemble une histoire, sans rien perdre de leur autonomie artistique. " SMAKed

15:50 Écrit par anne dejaifve dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.