14/08/2009

Biennale de Venise

La biennale de Venise 2009 n'apportera pas la révolution et ne permettra pas de construire de nouveaux mondes... mais elle offre quelques très beaux moments artistiques et plusieurs temps de réflexion. Au Giardini, quatre pavillons retiennent toute l'attention. Elmgreen et Dragset, les commissaires des pavillons nordiques, dans une démarche singulière, rassemblent avec brio l'énergie créative de plusieurs pays. Il y a une grande cohérence dans l'installation-événement qui se déroule entre deux pavillons. L'originalité d'un récit qui ne sert que de fil conducteur sans jamais imposer un style narratif est une réussite..............................................nordi...................................... L'atmosphère qui se dégage du pavillon néerlandais est sereine, réfléchie. Fiona Tan nous propose une réflexion sur le temps, à travers différentes expressions sur écrans... C'est très beau, dans la grande tradition de la peinture flamande tout en se servant des techniques les plus nouvelles.................................holl. ................................Le pavillon russe est remarquablement orchestré autour du thème de la victoire. L'installation "Victoire sur l'avenir" est percutante, les deux pompes: sang et pétrole nous posent de réelles questions d'actualité avec une qualité visuelle très forte.......................................ru. ............................Enfin le pavillon polonais, où est présentée la recherche de Krysztof Wodiczko, nous permet d'entrer dans une réflexion sur la mondialisation, l'immigration, le travail, toutes les questions essentielles. Il faut se laisser prendre par tous les sons et rester longtemps en compagnie de ce monde flou... Ne pas chercher à lire les explications qui risquent malheureusement de transformer le travail artistique fort en un documentaire......................................polo....................... Et un de plus: le pavillon français de Lévêque... j'ai aimé, tout en force avec son drapeau noir............franc

18:48 Écrit par anne dejaifve dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art contemporain |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.