18/11/2008

Le grand tour - J-M.Bustamante

"Pour perdurer, une œuvre doit poser des questions, affirme Jean–Marc Bustamante. Il faut être à la fois dans la séduction et dans la retenue, refuser de tout donner à l'autre. Certains artistes se voient comme le Créateur absolu. Je préfère être à côté de l'homme plutôt qu'à la place de Dieu. L'œuvre est là pour diffuser des choses, se tendre, poser des questions. » En reprenant cette citation dans l'article du soir du 12 nov., Jean-Marie Wynants donne une clé importante pour comprendre l'exposition de J.M.Bustamante au mac's. Un travail très séduisant basé sur une démarche essentielle (- opposition ou complémentarité -) bustamante-Perfect-Dreams6qui occupe avec bonheur l'espace du musée. Au Mac's jusqu'au 15 février

11:23 Écrit par anne dejaifve dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : exposition, art contemporain |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
J'ai vu l'expo, trop vite, sans doute(j'y retournerai peut-être)... Mais l'impression générale en est quand même d'être fort "décorative", et donc plutôt dans la séduction(décoration murale accentuant encore cet aspect)... sauf pour quelques unes d'entr'elles(peintures) où, effectivement quelque chose d'autre semble vouloir se manifester, un "mouvement" plus "sauvage"... mais toujours avec une forme de "réserve", de priorité donnée à la fois à une sorte d'ascèse et en même temps au paraître final... Curieuses oeuvres photographiques, où, si l'on passe trop vite, on a l'impression de déjà vu, de banalité...et puis, si l'on persiste dans la vision, si on s'en approche, on commence à détecter une foule de détails, de choses qui n'étaient pas présentes au premier coup d'oeil, on commence à s'y "enfoncer", et surtout, on y perçoit un lien étroit avec les oeuvres peintes... Pour moi, l'intérêt de ce travail se trouve là, dans la facture d'abord(support très actuel et couleurs en aplats qu'il parvient à animer de façon étrange), dans ce dialogue entr'elles ensuite et surtout, plus que dans le propos réel qui reste sur le fil de la séduction. Mais ce lien entre les différents supports est vraiment intéressant. Les sculptures, quant à elles, m'ont nettement moins intéressées, vraiment trop décoratives, sèches...C'est un peu un reproche que je fais, personnellement, face à certaines sculptures contemporaines, de se servir d'une inspiration que je qualifie de "design", plus qu'artistique. La lecture étant alors trop directe et ne laisse pas place à un autre propos, humain ou philosophique sous-jacent...Enfin, pour ma part je n'en ai pas vu... Voilà pour mes impressions, une expo à voir de toute façon...

Écrit par : françoise biernaux | 09/12/2008

Les commentaires sont fermés.