30/09/2008

kefar nahum

kefarLe trouble dans lequel la compagnie Mossoux-Bonté nous entraine, est cette fois tant par rapport au thème abordé que dans la forme choisie. Rare, étrange.... unique. La manipulation d'objets pour vivre l'impossibilité d'être en relation est d'une force première. "Des objets mutants s'entredévorent, sitôt la vie, sitôt la mort." la musique de TH.Turine renforce à merveille le propos.Vu au centre culturel d'Ottignies dans le cadre du festival " aux tchiniss"........A voir en novembre au théâtre varia

11:12 Écrit par anne dejaifve dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danse contemporaine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.