15/04/2007

Si le vent soulève les sables

Marion Hansel nous offre un film d'une extraordinaire beauté.Ce film démontre s'il en était encore besoin que la création artistique est plus forte que n'importe quel documentaire. Le problème de l'eau, des rapports nord-sud, des migrations, de la place de la femme; tout y est abordé avec force et noblesse!......Pas un bruit dans la salle, un silence profond....... Au XXiè siècle, le petit prince ne peut pas avoir d'autre regard que celui de Shasha infiniment, tragiquement humain......"D’un côté, le désert qui grignote la terre. La saison sèche qui n’en finit plus, l’eau qui manque. De l’autre la guerre qui menace. Au village le puits est à sec. Le bétail meurt. La majorité des habitants, se fiant à leur instinct, partent en direction du Sud. Rahne, seul lettré, décide de partir avec Mouna, sa femme et ses trois enfants vers l’Est. Leur seule richesse, quelques brebis, des chèvres et Chamelle, un dromadaire. Histoire d’exode, de quête, d’espoir et de fatalité.Rahne et les siens parcourent des contrées hostiles sous un soleil dévastateur, effectuant des marches sans fins, croisant souvent la mort. Mais Si le vent... est aussi une parabole sur la détermination et l’éternité qui nous entraîne sur les pas de Shasha, enfant nomade qui va conquérir l’amour de son père grâce à sa ténacité, sa force et joie de vivre." extrait du site du film

13:54 Écrit par anne dejaifve dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marion hansel, cinema, afrique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.